frise de composants

Réalisation d'une station de déssoudage.

composants en vrac

frise de composants

 

Pourquoi réaliser une station de déssoudage ?

Chaque maquette, chaque projet électronique demande un certain nombre de composants, comme des résistances, des transistors, des condensateurs, des circuits intégrés, des selfs, des diodes , etc.

Vous je ne sais pas, mais en ce qui me concerne l'idée de jeter un circuit électronique, même en panne, est un crève cœur. C'est une mine d'or. Il y a toujours la résistance qui vous manque, le circuit intégré introuvable, la diode Zener pile poil comme il faut.

Alors commence l'opération déssoudage, il faut chauffer, " où est la tresse ? ", bon pas grave, se rabattre sur la pompe à déssouder, et là il arrive que la buse soit à moitié fondue ou le verrouillage du piston ne fonctionne plus ou il faut démonter sans arrêt pour nettoyer les particules du mélange étain-plomb. Mais quand même au bout d'un certain temps vous y arrivez. Vous récupérez le composant et le reste de la plaquette retourne dans la caisse qui porte l'étiquette " récupération ".

Et dans la caisse, le niveau monte, doucement mais sûrement. Il faut faire de la place ! Dessouder un composant avec le Weller passe encore, mais des dizaines de composants, même avec un trés bon fer, cela devient fastidieux. En 2007, pour mes cinquante ans, je me fends d'un fer à dessouder muni d'une poire. La " tête " est une sorte de petit réservoir creux, ouvert sur une buse étroite. De la même tête part un tube d'une vingtaine de centimètres qui aboutit à une poire. La poire permet de provoquer la dépression qui aspire le bain de fusion. La même poire permet la purge de la petite chambre où sont momentanément stockés les quelques grammes de métaux en fusion. Il suffit d'appuyer, la pression monte et pousse le flux.

fer

buse

frise de composants

Grosse déception pendant l'utilisation, je suis mal équipé, je n'ai que deux mains !

Or il en faut :

· une pour le fer

· une pour la poire

· une pour tenir la plaquette

· et une pour se gratter le sourcil pendant les temps de cogitations indispensables.

shiva

Le top du top premier choix !

frise de composants

Quelques lignes d'explications qui ne manquent pas d'air !

Essayons d'évaluer la difficulté ! La pression atmosphérique est de 1013 hectopascals = 760 mm de mercure (Hg) au niveau de la mer. Pendant l'aspiration, le maximum de pression ne peut être supérieur à cette valeur. Vous n'avez pas compris, pas grave, je vais essayer de faire simple. La nature terrestre au niveau de la mer a horreur du vide. Elle ne peut cependant pas le combler à une hauteur supérieure à la pression ambiante: nos 1013 hectopascals. Je dis bien combler, comprimer est un autre problème. Et il faut savoir que, quand on déplace de l'air dans un couloir de section définie, l'air accélère au niveau d'un rétrécissement de section. Cela se nomme l'effet Venturi. Une pompe à dessouder déplace un volume d'air en un temps très court. La vitesse de déplacement de l'air est bien plus rapide au niveau de la buse. Quand la buse est au contact du bain de fusion, on se retrouve dans une configuration simple, la pression atmosphérique appuie sur la petite flaque que représente le bain de fusion. La buse est bouchée par le dit bain. Mais dans la pompe se crée un vide du fait du déplacement du piston. Le mélange étain-plomb en fusion sous la poussée de la pression atmosphérique se précipite dans le cylindre du corps de pompe via la buse. Le liquide accélère et se transforme en gouttelettes. Les gouttelettes se solidifient instantanément dans le cylindre du corps de pompe.

Superbe démonstration Jean-Pierre, et là la foule en délire se lève, une gigantesque Hola se propage dans le Stade De France dans un roulement continu d'applaudissements.

Et bien quoi ? Il n'est pas interdit de rêver !

Donc pour obtenir une pompe à dessouder idéale, il faut faire du vide à la demande, avoir une buse d'aspiration toujours à bonne température, pouvoir purger la buse à volonté.

frise de composants

Un compresseur ça fait du vide !

Faire du vide en permanence est facilement réalisable avec un vieux compresseur de réfrigérateur.

Quand un réfrigérateur fuit, son gaz s'échappe, dingue non ? Le technicien de maintenance doit trouver la fuite, la boucher, changer le déshydrateur de gaz , faire le vide dans l'installation, chauffer légèrement l'évaporateur en continuant de faire le vide et charger le circuit avec une nouvelle quantité de gaz. Ces opérations sont parfois plus coûteuses qu'un réfrigérateur neuf !

Devinez ? Devinez où vous pouvez trouver un compresseur en état de fonctionnement ? Chez vous, si vous avez ce genre de mésaventure, ou alors chez votre vendeur d'électroménager,dans une déchetterie. Bon franchement on en trouve facilement ( en France métropolitaine ).

Un compresseur est une espèce de grosse boite métallique noire, plutôt lourde. Aux formes rondes. En général il est situé en bas et à l'arrière du réfrigérateur. De cette boite aux formes dodues sortent plusieurs câbles électriques. Il sort généralement deux, trois, quatre ou cinq tubes de cuivre d'une section allant de 6 à 8 millimètres de diamètre.

compresseur de refrigerateur

frise de composants

Et, Ho ! Un compresseur ça compresse !

Oui, oui un compresseur ça compresse, mais pour compresser du gaz, il faut le prélever dans l'atmosphère, il faut l'aspirer! Et quand vous buvez votre thé à la menthe acheté dans le souk d'Assouan, vous avez le droit de le boire avec une paille. Quand ce délicieux breuvage monte dans la paille, vous créez une dépression, vous faite le vide et …. La nature terrestre au niveau de la mer a horreur du vide. Et la bouche se remplit de ce précieux nectar.

Epicerie dans le souk d'Assouan Egypte

Belle épicerie dans le Souk d'Assouan. Egypte février 2008.

Un compresseur de réfrigérateur est capable de comprimer jusqu'à dix bars (10 x 1013Hpa). Vous pouvez moyennant le respect des règles de sécurité, faire un compresseur pour gonfler les vélos, le ballon de foot, alimenter un aérographe, sécher les embouts de vos prothèses auditives, et toutes les petites opérations de soufflette. Et si votre compresseur est en bon état, il fait un vide acceptable pour faire une presse de collage pour vos maquettes d'ailes d'avions, pour réaliser une insoleuse double face, pour fabriquer une station de déssoudage !

frise de composants

AVERTISSEMENT !

Il est donc question de réaliser une station de déssoudage pour la récupération en masse des composants, exemple le désossage complet d'un vieux magnétoscope, d'un chassis de téléviseur .....

Pour "une" résistance ou "un" condensateur, la tresse ou la pompe reste la solution la plus simple. Attention quand même, la chaleur du fer de ma station de déssoudage a tendance à décoller les pistes des circuits imprimés, donc cette station ne s'utilise que dans les "campagnes" de récupération en masse !

titatitati!

morse

frise de composants

Une vanne de gaz qui fonctionne à l'électricité.

Dans ma réalisation, pour ouvrir et fermer l'air, j'utilise des électrovannes de vapeur utilisées normalement sur les générateurs de vapeur en électroménager. Vu la faible pression mise en jeu, il doit être aussi possible d'utiliser des électrovannes d'eau pour le remplissage de lave vaisselle ou lave linge.

EV gaz

Electrovanne de gaz ou de vapeur utilisée en électroménager.

Purge et compresseur d'aquarium.

Pour purger la buse du fer à dessouder, j'utilise un petit compresseur d'air à membrane, genre compresseur d'aquarium. Le mien vient d'une cafetière expresso " Tassimo ". Pour ceux qui ne l'ont pas compris, j'ai enseigné le dépannage électroménager, ce qui explique cette tendance quasi compulsive vers ce genre de produits facilement recyclables.

frise de composants

 

Le circuit d'air et de vide.

Le vide est assuré en permanence par l'aspiration d'un compresseur de réfrigérateur. Afin que ce vide soit utilisé uniquement pendant le déssoudage, la pression atmosphérique est bloquée par une électrovanne de gaz. La purge est assurée par le petit compresseur à membrane, mais afin de ne pas avoir de déperdition pendant l'opération de déssoudage, un blocage est assuré entre le petit compresseur à membrane et le circuit de vide par une deuxième électrovanne de gaz.

circuit air et vide dessoudage

frise de composants

station de dessoudage 

La partie électrique .

 

plan

Le plan électrique, à plat !

La fiche d'alimentation secteur. Le filtre antiparasite, une coupure bipolaire assure la mise sous tension de la station, avec un voyant. 3 prises 230 volts, deux en façade, la troisième pour l'alimentation du compresseur de réfrigérateur. Le contact Km1.1. qui pilote l'électrovanne d'aspiration. Dans la même ligne en série, l'électrovanne d'aspiration, et en dérivation sur la bobine de l'électrovanne d'aspiration, le voyant indicateur de fonctionnement. La ligne suivante est composée du contact Km2.1. qui pilote l'électrovanne de purge. En dernier sous 230 volts alternatif, le primaire du transformateur de sécurité. Les enroulements secondaires avec les diodes assurent l'alimentation basse tension 12 volts. Le condensateur de 470 µF assure le lissage de la tension redressée. Le premier micro contact commande la bobine du relais Km1. Le second micro contact commande le relais Km2 et alimente le petit compresseur d'air en 12volts courant continu. Deux diodes sont montées en inverse pour limiter les courants d'extra rupture.

Le même en fils volants. Un joyeux bazar !

plan

Le branchement qui permet l'alimentation sur le secteur et le raccordement du compresseur de réfrigérateur.

secteur

Et il faut les pédales de commande.

pedale de commande

pedalier de commande

frise de composants

Quand vous récupérez un compresseur.

Quand vous récupérez un compresseur, il faut impérativement qu'il soit équipé de son relais de démarrage.

Notre moteur de compresseur fonctionne en courant monophasé, il travaille sur le courant domestique de la maison. Le moteur du compresseur est composé de deux bobines. Une qui assure la rotation du villebrequin. Elle fait le travail. Cette bobine porte le nom d'enroulement principal. Sa borne porte la lettre "M" comme "Main" dans la langue de William Shakespeare (1564, + 1616), comme moyen mnémotechnique nous affirmons haut et fort qu'il est question de l'enroulement "Maître". Un autre enroulement permet au moteur de sortir de son point statique en réalisant un second champ magnétique. Ce second champ magnétique sort le rotor de son point d'équilibre. L'attraction de ce second champ se fait sous un angle différent, ce déphasage est angulaire. Dans un compresseur de petite puissance, l'enroulement secondaire porte la lettre " S " facile pour un français " S " comme secondaire. Les potes de William Shakespeare savent que la dix-neuvième lettre de l'alphabet représente le mot " Start ". L'enroulement secondaire doit être mis hors tension dès que le rotor tourne , sous peine d'élévation de la température. L'enroulement se transforme alors en grille pain, et si la sécurité ne fonctionne pas, soit il coupe comme un fil fusible, soit il se met en défaut d'isolation ( fusion du diélectrique de surface, le vernis qui isole le fil) et le disjoncteur différentiel se met en sécurité en isolant le moteur du service de distribution d'énergie. L'astuce de démarrage se fait par le biais d'un relais d'intensité. L'enroulement principal est mis en série avec quelques tours de gros fil de cuivre.

branchement compresseur

compresseur

Le compresseur monté sur un petit chariot à roulettes.

Au démarrage, comme le rotor ne tourne pas, l'intensité grimpe en flèche comme une fusée " R-7 Semiorka " , et comme le dit Ampère, " l'intensité est la même tout au long d'un même circuit " , donc dans notre petit relais l'intensité monte. Le contact que manœuvre notre relais est mobilisé par le champ magnétique, et il colle, fermant ainsi le circuit de l'enroulement secondaire. Dans notre enroulement secondaire, les électrons démarrent. Et un électron qui se déplace dans un conducteur propage un champ magnétique autour de lui. Et l'animal n'est pas tout seul ! Et là, il est important de dire que le moindre petit bout de cuivre soumis à une différence de potentiel, provoque un déplacement d'électrons qui ressemble plus à une grande transhumance. Bref notre champ magnétique de déphasage est là, notre rotor tourne ! Youpi !

R  7

Fusée R7

Comme le rotor tourne, nous sortons d'une naissante intensité de court circuit, et donc l'intensité de notre enroulement principal chute pour revenir vers un courant " de travail ". Dans notre petit relais, l'intensité chute dans les mêmes valeurs , puisqu'en série avec l'enroulement principal. Et forcément, le relais d'intensité est beaucoup moins excité. Et quand l'excitation tombe, tout tombe ! Même le contact de démarrage …or, le contact ouvre le circuit qui alimente l'enroulement secondaire. L'enroulement secondaire, n'est plus alimenté. Le compresseur tourne.

La même opération se reproduit à chaque démarrage.

 

Donc il est important de dire que sans relais de démarrage, votre compresseur ne vaut pas grand chose ! Autre point important, notre compresseur a la même humeur qu'un " Hippogriffe ", ( voir Harry Potter III, " Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban", J. K. Rowling.). Pour ceux qui n'ont pas lu les sept volets, disons qu'un Hippogriffe est une bébête fière et susceptible. Et bien notre compresseur a ses humeurs, la moindre contrariété dans le piston et il se met en sécurité le bougre. Il a ses vapeurs, il a chaud, et il se met en grève.

hippogriffe

" Drago arrête de te moquer de la petite bête ! "

 

Le compresseur est équipé d'une sécurité contre une surintensité ou une surchauffe . Donc quand vous récupérez un compresseur, vérifier la présence d'un bidule en fil de cuivre rouge, le relais de démarrage, mais aussi bien visible juste à coté ou pas loin, une espèce de bouchon, souvent noir, mais pas toujours, la sécurité ! La sécurité a une forme cylindrique et n'est pas plus haute qu'un bouchon plastique de bouteille de soda. La sécurité est un thermostat fixe à bilame que bon nombre de techniciens nomment " Klixon " or, " Klixon " est un fabricant, c'est une marque ! Si le compresseur a trop chaud, le thermostat fixe coupe ! Comme il est sur le passage de la totalité du courant , enroulement principal et enroulement de démarrage, dès que l'intensité dépasse la consigne de sécurité, il chauffe et il coupe.

Donc on n'enlève pas le thermostat fixe de sécurité d'un compresseur de réfrigérateur !

relais et thermostats

Il existe un autre type de démarrage. Avec une résistance à coefficient de température positif (CTP) . La CTP est en série dans l'enroulement secondaire, à froid elle est très peut résistante, donc elle laisse passer le courant qui alimente l'enroulement secondaire. Quand le moteur tourne, la CTP est parcourue par le même courant qui traverse l'enroulement secondaire, elle chauffe et sa résistance augmente en fonction de sa température. Donc si la résistance augmente, le courant diminue. Il se crée un statu quo dans le circuit secondaire entre température et intensité. La CTP limite le courant et empêche la destruction de l'enroulement secondaire. Quand le compresseur est à l'arrêt, la température chute, la CTP devient conductrice, il est possible de démarrer le moteur.

 

Sur le compresseur, vous avez trois sorties, une correspond à l'entrée de l'enroulement principal " M ", l'autre au secondaire " S ", la dernière est le commun.

 

Entrée du compresseur

frise de composants

Les essais sont très concluants ! La vitesse de travail est phénoménale !

Le seul inconvénient et pas des moindres, le tube métallique juste au dessus de la buse se colmate. L'aspiration avec le compresseur est bien plus efficace qu'avec la poire d'aspiration, de plus je suis tenté d'enchaîner les déssoudages, pour exemple une THT de poste de télévision se dessoude en moins d'une minute sans passer par l'opération de purge. Or comme l'aspiration par le biais du compresseur est nettement plus efficace, la soudure ne stagne pas dans le réservoir juste au dessus de la buse, elle remonte le long du tuyau en se refroidissant. Cette soudure forme des bouses qui s'accumulent les unes sur les autres. Loin du point de chauffe, la fusion du métal est impossible et il y a colmatage ! Il devient impossible d'aspirer. J'ai donc décider d'utiliser du tuyau de cafetière à lessivage qui doit être en téflon pour installer " une chambre d'expansion " permettant de recueillir les particules de soudure. Voilà !

modification du fer

Oui, mais même dans cette configuration le tuyau colmate quand même!

frise de composants

Voici donc l'arme absolue, un petit pot de confiture de 30 grammes !

fer et receptacle

La modification de la valve de vélo.

modification de la valve de vélo

Le même montage en vraie !

fer

 

fer

 


fer

frise de composants

Le passe tube de façade:

Réalisez dans du circuit imprimé en verre epoxy, deux disques. Vous les percez au centre , au diamètre du tube de cuivre. Vous réalisez 3 perçages à 120° pour la fixation.

Vous assemblez dos à dos, coté époxy à l'interieur, coté cuivre à l'extérieur. Alignez les trous de 120°. Soudez chaque disque sur le tube de cuivre.

passe tube en façade

passe tube et filtre

frise de composants

 

Il reste deux questions, et comme coule dans mes veines du sang Normand, vous choisissez la réponse la mieux adaptée.

Construire sa station de déssoudage est rentable ?

Peut être bien que oui, peut être bien que non, il faut voir !

Franchement non !

Comptez vos heures, le prix des pièces et vous trouverez des produits du commerce finis, plus compacts et très performants. Vive le carnet de chèques !

Franchement oui !

Ce sont des heures de loisirs pas cher, quasiment toutes les pièces sont de récupération , j'ai même trouvé une buse avec réservoir que j'ai adapté sur un vieux fer, l'autre fer , celui avec une poire je le garde tel quel ! Le bois, récupération. Les roulettes sous le compresseur, récupération. Le compresseur, récupération. Le vacuomètre vient d'une vieille installation agricole sur une machine à traire ! (1 € les quatre ! ). Les électrovannes récupération sur des centrales de vapeur hors service. Les relais d'un débarrassage de cave. Le tuyau d'air comprimé, d'un chantier de remise à niveau d'un bar: les fûts de bière sont alimentés en gaz carbonique, et de temps à autre il faut faire de la remise en état, donc récupération. L'interrupteur bipolaire, récupération, les voyants, le filtre, le transformateur, les diodes, les cordons d'alimentation, les prises secteur récupération.

frise de composants

Il est maintenant possible de récupérer des composants de seconde main en masse.

Et ainsi de rendre vos projets et prototypes électroniques moins chers !

Première récolte de composants, juste pendant les essais, moins de deux heures de travail !

recolte

frise de composants

Merci de votre visite.

Page réalisée en juillet 2008

par Jean-Pierre Lainé, Luçon, Vendée, France.


Page d'accueil


frise de composants

Dernière modification le  27 décembre 2014.


composants


tux

Migration vers Linux le 27 décembre 2014.